Nice Jazz Festival 2013

  • Christian Scott le 8 juillet – Réalisation: Josselin Carré pour Mezzo

Avec :
– Christian Scott : trompette – TBC
Braxton Cook : sax
Matthew Stevens : guitare
Lawrence Fields : piano
Christopher Funn : basse
Corey Fonville : batterie

Christian Scott est de ces musiciens surdoués qui ne cessent de se renouveler et de nous surprendre. A moins de 30 ans et après avoir déjà séduit Prince, Marcus Miller ou encore McCoy Tyner, le trompettiste a sorti son 5e album, Christian Atunde Adjuah, avec une musique qui prend ses racines dans la tradition des Black Indians de la Nouvelle-Orléans, et  également dans le hip hop, le jazz, le rock et la musique africaine. La nouvelle génération est plus que jamais innovante, originale et inspirée. Christian Scott, avec son groupe, le prouve et le confirme. (Photo: © Kiel Adrian Scott)

 

  • Etienne M’Bappé « Su La Také » feat. Nicolas Viccaro le 11 Juillet – Réalisation: Giuseppe De Vecchi pour Mezzo

Avec :
Etienne M’Bappé : basse & chant
Nicolas Viccaro : batterie
Cate Petit : chant
Clément Janinet : violon
Cédric Baud : guitare

Le bassiste Etienne M’Bappé s’entoure d’un quintet d’amis et de musiciens de confiance pour présenter son répertoire « Su La Také ». Après avoir commencé la guitare en autodidacte au Cameroun, Etienne M’Bappé arrive en France et débute sa carrière professionnelle.

Complice de Joe Zawinul, John McLaughlin, Salif Keïta ou encore Ray Charles sur son dernier album, le bassiste et chanteur présente son son unique, à la croisée des genres et des pays. Il est accompagné d’un batteur qui fut longtemps l’élève de Jean-Paul Ceccarelli au Conservatoire de Nice, le jeune Nicolas Viccaro. (Photo: © DR)

 

  • Omer Avital le 11 Juillet – Réalisation: Josselin Carré pour Mezzo

Avec :
Omer Avital : contrebasse
Avishai Cohen : trompette
- Joel Frahm: sax
Yonathan Avishai : piano
Daniel Freedman : batterie

Le parcours d’Omer Avital est atypique et riche. Après avoir accompagné les plus grands (de Wynton Marsalis à Brad Mehldau en passant par Kenny Garrett) et avoir étudié à New York et en Israël, le contrebassiste présente aujourd’hui des compositions aux mille influences et nuances avec la crème de la scène jazz israélienne et new yorkaise…

Une musique de fête, servie par des artistes amis avant toute chose, c’est sans aucun doute la recette magique d’Omer Avital pour nous offrir une soirée sous le signe du partage et de la fraternité.

 

POUR PLUS D’INFORMATION: www.nicejazzfestival.fr