Concert ARTE LIVE WEB: Bill Frisell joue John Lennon

Réalisé par Frank Cassenti - Enregistré au festival Jazz à la villette 2012

Le guitariste de jazz Bill Frisell découvre un nouveau pan de la musique américaine en revisitant le répertoire de l’anglais John Lennon. Après avoir interprété Bob Dylan ou Madonna, et le folklore (country, bluegrass, folk etc.) américain dans les années 90, c’est au Beatle qu’il s’attaque sur son dernier album, All we are saying. Avide de changement, toujours, ce guitariste de génie propose au festival Jazz à la Villette un travail pensé depuis sa découverte des Fab four, à l’âge de 13 ans. Mais son projet nait plus clairement quand on lui demande, lors d’un concert à Paris en 2005, de jouer des chansons de Lennon, et qu’il doit pour la première fois se pencher sur son interprétation de l’auteur de « Imagine ». L’apparente simplicité des chansons des Beatles, et celles de Lennon en particulier en font un matériau idéal pour qui veut en extraire la moëlle et offrir sa version. Accompagné d’une mandoline, d’une pedal steel guitar, d’une basse et d’une batterie, Frisell rend sur All we are saying une partition surprenante, et transforme « Nowhere man » en ballade country, « Hold » on en complainte jazz ou « Mother » en blues lancinant. L’ancien collaborateur de John Zorn rassemble ce qui l’a construit en injectant dans les chansons de la plus classique des pop stars la musique traditionnelle qui les a nourri tous les deux.